Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
🎬 Normandie nue
Réalisateur : Philippe Le Guay
Article mis en ligne le 23 avril 2018
dernière modification le 25 avril 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 24 janvier 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • le village de Mêle-sur-Sarthe dans lequel se déroule l’intrigue existe bel et bien, et se situe dans le Perche, en Basse Normandie ;
  • pas moins de 350 figurants ont participé au tournage, dont des gendarmes, agriculteurs, et élèves, qui ont ainsi joué leur propre rôle, et accepté (pour certain d’entre eux) la fameuse scène de nue finale.

Résumé : Au Mêle sur Sarthe, petit village normand, les éleveurs sont touchés par la crise. Georges Balbuzard, le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village…

Le hasard veut que Blake Newman, grand photographe conceptuel qui déshabille les foules, soit de passage dans la région. Balbuzard y voit l’occasion de sauver son village. Seulement voilà, aucun normand n’est d’accord pour se mettre à nu…

La critique
Décidément, François Cluzet semble fort apprécier l’air frais ! Après « Médecin de Campagne » il y a deux ans, voilà qu’il se retrouve maire d’un petit village de France profonde en Basse-Normandie, et prêt à tout pour sauver son village de la menace qui plane sur ses agriculteurs, suite à la diminution du prix du lait et de la viande (et bien plus encore). « Normandie Nue », c’est le dernier film de Philippe Le Guay, notamment après ses succès « Les Femmes du 6e Étage » (2011) et « Alceste à Bicyclette » (2013), mais cette fois-ci sans son acteur fétiche, Fabrice Luchini.

On suit ici le parcours du combattant d’un maire (Balbuzard), donnant alors tout à ses villageois et amis agriculteurs pour qu’ils puissent enfin sortir la tête de l’eau, face à leur condition de plus en plus précaire. Jusqu’au jour où, lors d’une manifestation orchestrée, une belle opportunité se présente au maire et son village, et qui permettrait de faire du foin, et ainsi changer la donne, soit une photo de nudité avec tout le village ! Mais pour cela, il faudra d’abord que ses habitants mettent leur frustration et autre humiliation de côté. Et ça, c’est une autre paire de bottes...

Au départ, cette comédie douce-amère nous emmène sur le terrain de la cause des agriculteurs, et nous rappelle ainsi leur dur labeur, ainsi et surtout que le manque de pot à gagner de leur métier, et l’absence de reconnaissance. Malheureusement, la suite délaisse cette raison pour se concentrer davantage sur des petites histoires de la vie de tous les jours de villageois, et du rapport entre eux, dans un climat social et économique assez bien endommagé. Car outre le personnage de François Cluzet, l’intrigue se penche par exemple sur le fils de l’ancien photographe du village (Arthur Dupont), ou encore sur un ancien parisien installé à la campagne (François-Xavier Demaison). Mais ces seconds-rôles manquent d’épaisseur, et arrivent comme des cheveux dans la... bouse. Ils refléteraient même un certain manque de contenu à raconter.
Heureusement, le personnage de Grégory Gadebois (le boucher) ou celui de Philippe Rebbot (un agriculteur, propriétaire du champ sur lequel se fera la photo) sont suffisamment touchants, sincères et authentiques pour apporter une vraie profondeur au récit, tel que celui de François Cluzet, une fois de plus très investi dans son rôle, bon parleur et idéal dans le rôle de ce maire se comportant comme un père avec ses habitants.

Plutôt que de marquer le coup, « Normandie Nue » joue la carte de l’esquive légère, mais reflète une certaine pudeur, et voire rancœur, d’une classe sociale bien trop négligée par la societe. Un film finalement (trop) léger par rapport à ses promesses, et inégal.

11/20



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

🎬 Maudie
le 16 octobre 2017
🎬 Every Day
le 22 avril 2018
🎬 Place Publique
le 10 mai 2018
🎬 Comme des rois
le 19 mai 2018
🎬 Revenge
le 26 avril 2018
🎬 Finding Your Feet
le 26 avril 2018
🎬 Tomb Raider - 2018
le 26 avril 2018
🎬 Amoureux de ma Femme
le 15 mai 2018
🎬 Le sens de la fête
le 18 octobre 2017
🎬 The Beguiled (Les proies)
le 8 octobre 2017
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.65