Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
🎬 Maudie
Réalisatrice : Aisling Walsh
Article mis en ligne le 16 octobre 2017
dernière modification le 22 octobre 2017

par Julien Brnl
logo imprimer

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 06 septembre 2017

Signe(s) particulier(s) :

  • basé sur l’histoire authentique de la peintre folklorique canadienne Maud Lewis, souffrant de polyarthrite rhumatoïde, décédée en 1970, et restée pauvre toute sa vie, mais dont les œuvres sont aujourd’hui vendues aux enchères, elle qui fut connue de par le monde.

Résumé : L’histoire d’amour improbable entre une femme arthritique et un pêcheur solitaire et renfermé qui l’a engagée pour faire son ménage. En réalité, Maudie se révèle une piètre ménagère ; au lieu de nettoyer, elle passe son temps à recouvrir les murs de peintures vivaces et colorées...

La critique

Dans la catégorie des biopics, « Maudie » y trouve toute sa place. Malgré le classicisme de sa mise en scène, le film nous raconte le destin hors du commun de cette femme ayant vécu une partie de vie comme une incapable aux yeux de ses (seuls) proches encore en vie, alors que ses mains renfermaient un don hors du commun, malgré l’arthrite qui les rongeaient.

Économiquement pauvre, mais artistiquement riche, elle vécut alors au crochet d’un homme qu’elle épousa, Everett, elle qui put ainsi peindre aussi souvent que sa condition lui permettait, tandis qu’il la soutenait et l’encourageait.

Si le film n’a pas été tourné à Marshalltown, en Nouvelle-Écosse, là où elle vécut, les décors et paysages naturels de Terre-Neuve, au Canada, restent un endroit de choix, surtout lorsqu’ils sont filmés au fil des saisons. La photographie de Guy Godfree fait ainsi quelques miracles, avec de magnifiques couleurs du ciel, où les champs d’un côté, et la mer de l’autre, ne sont qu’à portée de regard.

Dans le rôle de Maud Lewis, on retrouve l’actrice anglaise Sally Hawkins, habitée par son rôle, elle qui se courbe, boîte ou encore peint comme si elle souffrait véritablement du mal dont Maud souffrait... Avec ses mimiques et son sourire en coin, elle illumine avec respect le visage de la femme « heureuse » qu’elle interprète.

Alors qu’on la retrouvera dans le prochain Guillermo del Toro, « The Shape Of Water », déjà récompensé à la Mostra de Venise de Lion d’Or, elle amène à ce film la puissance qui manque au récit. De l’autre côté, Ethan Hawke (Everett) fait pâle figure dans le rôle de son mari, lui qui passe son temps à ronchonner, à s’apitoyer sur sa petite personne, n’ouvrant pas les yeux sur ce qui l’entoure. Si ce n’est dans la toute fin du film, son personnage ne cessera d’être irrespectueux, insupportable, voire inintéressant. Si le véritable Everett fut comme tel, alors il ne la méritait pas !
Parsemé de quelques répliques faisant mouche, « Maudie » traite également de la différence, et de la peur du regard des autres, mais (étonnement) pas du côté logique des choses, puisque c’était Everett qui en souffrait davantage que son épouse... Il faudra ainsi aller bien plus loin que leur relation physique et verbale (voire creuser parfois) pour ressentir tout l’amour qui les liait.

Dans son ensemble, « Maudie » est davantage un portrait qu’un biopic, la vie de cette dernière s’y prêtant mieux à l’écran. Propre et sobre dans sa forme, et pudique dans ses sentiments, le film ne se cache pas derrière une tonne d’effets pour toucher à l’essentiel, soit faire passer ses messages.

13/20

Diaporama

Bande-annonce :

Bande-annonce

Lire la critique de Cinécure



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

🎬 Le fidèle
le 6 novembre 2017
🎬 Coexister
le 22 octobre 2017
🎬 Detroit
le 30 octobre 2017
🎬 L’École Buissonnière
le 13 novembre 2017
🎬 Le jeune Karl Marx
le 30 octobre 2017
🎬 Happy Birthdead / Happy Death Day
le 31 octobre 2017
🎬 Wind River
le 25 octobre 2017
🎬 The LEGO NINJAGO Movie
le 1er novembre 2017
🎬 Une famille syrienne - le film / InSyriated
le 1er novembre 2017
🎬 Victoria and Abdul / Confident Royal
le 10 novembre 2017


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53